J'avais parlé de quitter Paris en septembre. J'y pense depuis que j'y suis, cela fait bientôt trois ans maintenant.

C'est chose faite, ou presque : je débranche l'ordinateur et je le colle dans la voiture avec le reste de mes affaires, direction Bordeaux.

Fini La Défonce, fini le métro, fini les embouteillages, fini.

Ce soir je suis bordelais à plein temps, ça se fête !